LETTRE 2

Chère  Sophie ,

 

  Je ne connais pas de peuple plus affable que le peuple iranien. Nulle part en Europe je n’ai vu ces regards s’illuminant à la vue d’un étranger. Des sourires spontanés, des regards curieux et bienveillants nous accompagnent au gré de nos visites. Les jeunes filles se montrent les plus intéressées, engagent la conversation avec une grâce naïve et naturelle, délaissent les vestiges archéologiques plusieurs fois millénaires pour nous prendre en photo .Qui est le visiteur, qui est le visité ? Nous ne le savons plus très bien. Cette courtoisie discrète et pleine d’attention ne manque pas d’étonner le Français souvent blasé, dont l’intelligence ironique a masqué le coeur.

 

   Il est cependant une circonstance où les Iraniens se montrent impitoyables : dans les files d’attente des aéroports. Gare à l’Européen naïf et discipliné qui se croit dans son bon droit en patientant sagement derrière le voyageur qui le précède. Une demi-heure plus tard, il n’aura pas avancé d’un pouce alors que sur les côtés la foule s’écoule aisément. Au bout de deux heures, quand enfin le policier tatillon tamponne le dernier passeport, le sien , il aura un vague sentiment d’incompréhension et d’abandon.

 

  Mais rassure-toi , ce sentiment ne dure pas tant les beautés de ce pays comblent la vue, l’esprit et l’imagination. Je t’embrasse.                                                           Christiane

 

Pomme d'acacia |
Suivi du Guigui en Roumanie |
Camino del Norte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | STANDARD CAR
| classe scientifique à Piria...
| Asie du sud by Greg